top of page

6000 € d’aide à l’embauche des alternants

Les employeurs recrutant des alternants en apprentissage ou en contrat de professionnalisation peuvent bénéficier d’une aide à l’embauche allant jusqu’à 6000 €. Cette aide exceptionnelle est applicable jusqu’au 31 décembre 2023 et est cumulable avec les aides spécifiques pour les apprentis en situation de handicap. L’année dernière, ce dispositif a permis la signature de plus de 800 000 contrats et l’objectif visé est d’un million de contrats par an pour 2027.





Vous êtes étudiant et vous aimeriez poursuivre vos études en alternance ? Bonne idée ! L’alternance vous permet un apprentissage qui réalise l’équilibre entre la théorie et la pratique. Les formateurs Insertis sont des professionnels de terrain qui ont décidé de consacrer une partie de leur temps à l’enseignement. Grâce à eux, nous avons des contenus de formation réalistes et de qualité. Et pour aller encore plus loin, nous proposons à tous nos étudiants de partager leur temps entre école et entreprise, avec un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. Accompagnés par un tuteur en entreprise, nos étudiants bénéficient d’une expérience du monde du travail extrêmement enrichissante. Enfin, à la fin de leurs études, de nombreux alternants voient leur contrat transformé en CDI, et même si ce n’est pas le cas leur expérience très valorisante contribue à trouver du travail très rapidement.


Vous dirigez une entreprise, ou vous êtes chargé du recrutement et vous souhaitez intégrer un ou plusieurs alternants à votre équipe ? Très bonne idée également ! Non seulement vous contribuerez à former des jeunes qui se montreront particulièrement compétents, mais en plus vous permettrez à votre entreprise de bénéficier des dernières techniques et méthodes de travail. Embaucher un alternant peut aussi être une façon d’investir dans une relève qui sera formée au sein même de votre environnement de travail et qui saura donc par la suite se montrer extrêmement compétente.


Quels contrats ?


1. Le contrat d’apprentissage : il doit être conclu en 2023, dans le but de préparer un diplôme ou un titre professionnel équivalent au plus à un bac + 5, soit le niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles.


2. Le contrat de professionnalisation : il doit être conclu en 2023, avec un salarié de moins de 30 ans.


Quelles entreprises ?


L’aide est disponible pour toutes les entreprises et associations. Toutefois elle peut varier selon le type d’entreprise.


Entreprise de moins de 250 salariés

Aide versée sans condition, pendant la première année d’exécution du contrat.


Entreprises de 250 salariés et plus

Aide versée sous condition (l’une des deux) :


• Atteindre au moins 5 % de contrats favorisant l'insertion professionnelle (contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation...) dans l’effectif salarié total annuel, au 31 décembre 2024. Ce taux de 5 % est égal au rapport entre les effectifs relevant des contrats favorisant l’insertion professionnelle et l’effectif salarié total annuel de l’entreprise.


• Atteindre au moins 3 % d'alternants (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation) et avoir connu une progression de 10 % d'alternants au 31 décembre 2024, comparativement à l’effectif salarié annuel relevant de ces catégories (contrats d’apprentissage et contrats de professionnalisation) au 31 décembre 2023.


Une fois attribuée, l'aide est versée mensuellement et automatiquement par l'Agence de Service et de Paiement (ASP), mais attention, si ces objectifs ne sont pas atteints, les sommes perçues devront être remboursées.


À quoi correspond cette aide en terme de salaire ?


Pour les contrats d'apprentissage, l’aide couvre 100 % du salaire d’un apprenti de moins de 18 ans, 70 % pour un apprenti âgé de 18 à 20 ans révolus, 60 % du salaire d’un apprenti entre 21 à 25 ans révolus et près de 30 % du salaire dans le cas d'un apprenti ayant plus de 26 ans.


En contrat de professionnalisation, l’aide couvre plus de la moitié de la rémunération d'un salarié de moins de 18 ans, plus de 40 % du salaire pour un jeune de 18 à 20 ans et environ 30 % de la rémunération entre 21 et 29 ans révolus.


Pour les employeurs, un guide spécifique est mis à la disposition des employeurs. Il délivre des informations générales concernant les dispositifs auxquels l'entreprise peut être éligible, il assiste l'employeur dans le remplissage du contrat ainsi que dans les démarches à effectuer auprès de leur opérateur de compétences (OPCO) et de l’Agence de services et de paiement (ASP).


Cette description est publiée sous réserve, pour une information plus complète et détaillée, consultez l'article consacré à l'aide sur le site internet Service Public. N'hésitez pas à visiter notre site pour connaître notre offre de formations, ou encore à nous contacter si vous souhaitez être conseillé.



 

Article et photographie par Thierry Vincent

Comments


bottom of page